Fêtes de famille : Ma Petite Madeleine de Proust

Cette semaine je suis inspirée par un constat …

Pour assurer la relève des fêtes de Roshashana et de Kippour ma cousine et moi avons reçu chez nous pour réunir nos familles.

Et bien sûr autour de ces fêtes, des plats traditionnels ont marqué nos papilles depuis l’enfance et c’est avec application que nous avons tenté de les reproduire.
Mais avez déjà essayé de peser une poignée de farine, un creux de main de cumin, une pincée de piment, un verre à moutarde de vin blanc ?

Les deux piliers culinaires de la famille ; ma grand-mère et ma tante n’ont pas les mêmes mains, n’ont pas la même façon de faire la cuisine ; l’une peut vous mettre à sac une cuisine en quelques heures (Mamy je t’aime) quant à l’autre aurait pu être chirurgien tant son espace reste propre et organisé (je t’aime aussi Tatie).

Alors, pour ne pas faillir à la tradition, nous avons relevé nos manches, sorti nos cahiers de recettes où nous avions minutieusement retranscrit les précieux « modus operendis » de chacun des plats et pâtisseries.

Malgré notre application et notre entêtement, rien n’avait exactement le même goût, ni tout à fait différent, ni tout à fait pareil … Est-ce parce que la vieille cocotte de ma grand-mère a déjà brûlé plusieurs plats et que la mienne est quasiment neuve ? Est-ce parce que ma tante a ce mouvement du poignet que ces cigares aux amandes ont ce moelleux reconnu par tous ? Ou est-ce parce que nous sommes novices dans la préparation de ces plats qui font notre identité familiale et culinaire ?

Une chose est certaine, nous avons pris beaucoup de plaisir :

  • à cuisiner pour les nôtres,
  • à préparer nos tables de fêtes,
  • à recevoir nos parents, grand-mère, tantes, oncles, cousins et cousines

Ces instants de partage même s’ils nous ont lessivé ; nous ont rempli de joie, d’être tous ensemble et de la fierté de constater que nous avons dignement repris le flambeau sous l’œil attentif de nos mères et de notre grand-mère chérie.

Prenez le temps de rentrer dans les cuisines des femmes de votre famille, car pour qu’une tradition familiale ne s’éteigne pas, il est important que ces plats restent au centre des réunions familiales comme des marqueurs identitaires. C’est le plus beau cadeau que nous pouvons faire à ces femmes qui comptent tant pour nous et nous les transmettrons à notre tour à nos enfants.

Et aussi, vous connaissez notre leitmotiv, ne vous privez pas de moments pour être ensemble avec vos amis et/ou avec votre famille … Juste pour partager !

Nous avons « la chance de pouvoir souhaiter pleins de bonnes choses 2 fois dans l’année » alors quelque soient vos croyances, nous vous souhaitons une année douce comme le miel et pleine de moments de fêtes.

signature-bas-d'articles-rectangle-+grand--bulle-papillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s