Merci les Bloggeuses !

On a bien jusqu’à fin Janvier pour se souhaiter le meilleur et plus encore … alors moi j’ai bien le droit de vous parler de mes mésaventures culinaires lors de l’élaboration des repas de fêtes que j’ai passé comme les années précédente dans la belle maison familiale dans le Midi !

Ces coques en chocolat me faisaient de l’œil depuis quelques mois, je m’étais promis de m’y atteler pour le dessert d’un des deux réveillons, en me disant ça a l’air trop facile à faire. J’avais quand même pris le soin de lire, tous supports confondus, tout ce qui se fait en la matière.
Je me croyais parer à toute éventualité d’échec. Eh bien c’était sans compter sur la technicité que demande le travail du chocolat. On se dit qu’on en fait tout le temps des trucs au chocolat, ç’est vite fait et ça fait plaisir à tout le monde (mousse, cake, gâteau, moelleux) et Dieu sait que je n’aime pas ça le chocolat.
Si si si ça existe les toqués qui n’aiment pas le chocolat, j’assume …

Coque en chocolat J’ai acheté, docile ; comme indiqué sur toutes les recettes : le moule de professionnel pour faire des coques, un thermomètre à chocolat et la Rolls du chocolat, du Valhrona ! Ça m’a couté les 2 bras mais quand on aime on ne compte pas.

Me voilà donc devant les fourneaux, prête à conquérir le monde des desserts. Je suis minutieusement chaque étape pour faire fondre cette merveille venue tout droit du Mexique où il a été découvert il y a fort fort longtemps. Le moulage pas de problème, le refroidissement au frigo pas de problème, le démoulage arghhhhhhh catastrophe. La couche de chocolat reste collée inexorablement au moule. Je tapote, je gratouille les bords, je frappe contre le plan de travail rien à faire et en plus la seule qui se désolidarise enfin du moule se brise en mille morceaux.

Alors, je demande aux pâtissiers d’arrêter de nous mentir ça rien de facile de faire des coques en chocolat ou tout autre délicatesse au cacao. Je désespère de réussir et c’est en feuilletant de manière collégiale le livre d’Anne-Sophie (vous savez la gagnante du Meilleur Pâtissier) que la solution apparaît ! Il faut mettre le moule au congélateur et non au frigo car le froid est tel que le chocolat se rétracte légèrement et que là ô miracle de la chimie ; les coques se détachent toutes seules du moule. Livre d'Anne-Sophie C’est grâce à cette jolie bloggeuse toute rousse et toute jeune maman que j’ai réussi ce petit miracle de la pâtisserie, alors je le dis solennellement : « Merci Anne-Sophie » ! Croyez-moi l’expérience des autres, n’est pas un « peigne pour un chauve » mais une vraie source de vécus qui peut vous sauver de bien de petites galères du quotidien.

Cette année encore, Les S, vous feront partager leurs découvertes, leurs trucs, leurs astuces, leurs envies, leurs goûts de la fête et de partager ! Il est encore juste temps de vous souhaiter une belle et heureuse année 2015 toute pleine de nouveautés, de gaité et de jolis moments.

signature-bas-d'articles-rectangle-+grand--bulle-papillon

6 réflexions sur “Merci les Bloggeuses !

    • Comme tu dis, ça c’était avant et pourtant j’avais bien mes lunettes sur le nez …
      ça vaut vraiment le coup car ça fait de jolis desserts
      A bientôt et merci
      Sandrine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s